Mes deux dernières années de #commsci

Un billet un peu personnel: le bilan de mes deux dernières années de travail, la communication scientifique au sens large (#commsci)

Chers lecteurs et amis,

en vous souhaitant une très belle fin d’année et un 2019 à la hauteur de vos rêves les plus fous, je sens le besoin de faire le point sur mon activité (comme j’avais fait à la fin de 2016 quand je suis devenue indépendante) et ça me fait plaisir de le partager avec vous qui me soutenez, ici ou sur les réseaux sociaux, .

Pour commencer je voudrais vraiment vous remercier de me suivre même si le rythme de publication sur ce blog a bien diminué, à mon grand regret. Mais il y a des raisons à ça. Si je publie moins de billets de blog c’est surtout parce que mon temps libre à diminué et mon travail à énormément augmenté… je ne vais pas me plaindre pour ça ! Voici une mise à jour sur mes activités pour ceux qui seraient curieux.

Animations et visites guidées

Durant l’année scolaire 2017-2018 j’ai travaillé tous les mercredis comme médiatrice scientifique pour les enfants de l’école italienne de Paris et je propose encore des activité en langue italienne dans le siège du  patronat italien ACLI.                                                          

Depuis un an je collabore avec l’Agence de sorties culturelles pour enfants Ludo & Sophie avec laquelle je propose ponctuellement des visites guidées à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris.                                              

En 2018 j’ai eu le plaisir de collaborer avec des collègues et d’animer ensemble : avec l’Association S(Cube) pour la Fête de la science et avec Akenium pour une animation en entreprise. En ce moment je participe à un gros projet de médiation scientifique sur le thème des maths à l’Atlas – Centre de Culture Scientifique de la Ville de Saint-Ouen, où je m’occupe de conception et animation d’ateliers scientifiques et d’une expo.

Journalisme

Ecrire est devenu une partie importante de mon travail. Depuis janvier 2017 je collabore régulièrement avec Cosinus (Editions Faton), un magazine de science pour jeunes pour lequel j’écris un ou deux articles par mois. Je continue à collaborer avec Sciences et Avenir (ici mon dernier article sur les ichtyosaures) et en langue italienne j’écris pour Scienza per tutti, le site de vulgarisation de l’Institut National de Physique Nucléaire italien (INFN) et Pikaia le plus important site italien sur l’évolution. Une nouvelle collaboration verra le jour en janvier, avec un gros journal français. Je suis très excitée, mais je ne peux rien dire pour l’instant… à  bientôt pour des nouvelles !

Sinon, ce n’est pas du journalisme, mais je suis heureuse d’avoir écrit pour la première fois des scripts de vidéos (textes + scènes) . En voici deux.


Enseignement

Cette année l’Université Pierre et Marie Curie où je travaille a fusionné avec Sorbonne Université. Je continue mes cours dans la  Licence de Sciences et Technologie : depuis 2017 l’Unité d’Enseignement « Médiation scientifique » (L2)  et à partir de 2019 la nouvelle Unité d’Enseignement  « Raconter le patrimoine scientifique universitaire » (L3) en binôme avec Santiago Aragon, historien des sciences.

Formation

Deux fois par an je forme les doctorants et jeunes docteurs de l’Université de Nanterre à la vulgarisation scientifique écrite. En décembre 2017 j’ai eu la chance d’être appelée pour assurer une formation d’une semaine au Palais des Sciences de Monastir, en Tunisie.

Cette année j’ai eu l’honneur de rejoindre l’équipe de formateurs en médiation scientifique de l’Université de Lorraine, donc je me suis rendue à Nancy.

Je mets également en place des formations en entreprise, pour les chercheurs du secteur privé ou pour toute autre figure professionnelle qui a besoin d’améliorer sa communication. Je suis donc intervenue auprès de Rouge Vif à Paris et des Fromageries Bel à Vendôme.

Conférences

Suite à la sortie de notre livre collectif La science à contrepied (Editeur Belin – auteurs du Café des sciences) nous avons fait plusieurs présentations et séances de dédicaces dans les librairies. Pour en citer deux : à Rennes et dans une soirée Pint of science.

L’été dernier j’ai été appelée par l’Università di Camerino, en Italie, pour parler de communication scientifique amusante.

Enfin j’ai participé comme intervenante à quelques tables rondes, par exemple à l’Université Paris Nanterre dans le cadre de la formation « Valoriser ses recherches grâce à l’Open Access » et au Forum Biotechno à Paris.

Réseaux sociaux

La communication en ligne change très rapidement et je cherche, même si c’est pas toujours facile et si ça prend beaucoup de temps et d’énergie, d’être à jour et de suivre les nouvelles tendances. Un peu parce que ça fait partie de mon travail de me renouveler et de proposer des contenus actuels aux jeunes et aux professionnels que je forme. Un peu parce que ça correspond tout à fait à mon caractère d’être toujours à l’affût des nouveautés et j’avoue que ça m’amuse d’apprendre tous les jours, d’acquérir des nouvelles compétences et de me mettre toujours à l’épreuve. Donc voilà, cette année j’ai bien compris le potentiel de Twitter, que j’utilise de plus en plus, notamment je fais des Live-tweet (un exemple ici) et j’ai commencé à tourner des vidéos. Il s’agit d’un projet que j’ai dans la tête depuis un moment et j’ai demandé à des amis et collègues de participer, donc on est en train d’y travailler. J’avoue que le manque de temps, mais aussi mon côté perfectionniste, ne facilitent pas la tâche. Autre petite nouveauté, vous pouvez désormais me retrouver sur Instagram, où j’apprends à faire des « stories » et j’expérimente des nouvelles façons plus graphiques et plus courtes pour faire de la vulgarisation scientifique qui puisse toucher un public plus jeune.

Autre

J’aime beaucoup mon travail et le fait qu’il soit si varié est une des choses qui me le font apprécier davantage. En fait il n’y a pas de limites pour vulgariser les sciences et faire de la culture scientifique. Par exemple cette année j’ai rejoint le Jury du Wiki Science Competition, un concours international de photos de science pour la didactique et la vulgarisation organisé par Wikimedia. La remise de Prix a eu lieu à l’Ecole normale supérieure de Pise (Italie).

J’ai aussi commencé à collaborer avec un groupe de neuro-scientifiques et psychologues qui portent un projet de recherche sur 7 femmes pionnières des neurosciences. Elles s’appellent WiNEu (European Women in Neuroscience), et nous sommes en train de préparer un événement pour 2019.

L’année prochaine sera donc aussi riche et pleine de nouveaux projets, suivez-moi encore !

P.S. Si vous voulez faire appel à moi pour une collaboration, écrivez-moi ici ou consultez mon site pro http://www.ludmilla.science/annalisaplaitano/

2 réflexions sur « Mes deux dernières années de #commsci »

  1. Bonsoir Ludmilla. Mes très chaleureuses félicitations pour l’immense travail abattu durant ces deux dernières années et mes sincères encouragements pour les défis à relever durant cette nouvelle année 2019. Que tous vos projets soient couronnés de succès.
    Permettez-moi de vous emprunter votre fameuse phrase : « En fait il n’y a pas de limites pour vulgariser les sciences et faire de la culture scientifique. » Tout est dit il nous reste à nous armer de courage.
    PS: Votre présentation m’a permit de mettre un visage sur le nom Ludmilla. Merci

Répondre à ludmilla Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *