Médiateurs scientifiques | Ludmilla Science

Médiateurs scientifiques

Je m’adresse surtout à qui a choisi de faire ce métier comme premier choix.

Nous devenons des figures de plus en plus importantes, parfois indispensables, pour la communication dans les universités, les musées, comme support à école.

Nous faisons culture, éducation, loisir intelligent, et pourtant …

Il y a encore confusion sur la façon de nous appeler, notre métier n’existe pas dans le service public et la plupart des personnes ne l’ont jamais entendu nommer.

Souvent nous sommes sous-payés ou nous gagnons le salaire d’un technicien pas spécialisé malgré qu’on nous demande des diplômes universitaires et des sérieuses compétences, spécifiques et transversales.

Cela arrive un peu dans tous les Pays. En Italie la situation est plus grave: petits contrats, bourses, travail au noir, stages non rémunérés. Ce n’est pas seulement une question d’argent, mais de reconnaissance. Je commence malheureusement à voir ça en France aussi.

Il serait temps de faire quelque chose, ou au moins de commencer à en parler non ? Moi j’essaie, et j’attends vos réactions.

tze

À part ça, j’espère que ce blog puisse aussi être un lieu de partage et d’échange sur les contenus de notre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *