Guédelon, un chantier médiéval

cop

Le chantier médiéval de Guédelon en Bourgogne… et une question : l’archéologie est-elle une science ?

J’ai récemment visité le chantier de Guédelon, dans l’Yonne, en Bourgogne. On y construit, depuis  1997, un château fort avec les techniques du 13ème siècle. Un comité scientifique composé d’une équipe d’historiens, archéologues, architectes et castellologues (experts en châteaux, du latin castellum) étudie les techniques anciennes en prenant comme exemples les châteaux existants et en analysant  les textes médiévaux. Une grosse partie du travail relève de l’expérimentation, parce que les sources bibliographiques ne reportent pas toujours (ou pas de façon précise) les techniques utilisées à l’époque.

Je vous propose un reportage en photo du château en construction. Je conseille vraiment la visite de ce lieu remarquable et un peu magique, qui fait partir notre imagination en direction du passé.

Le chantier médiéval de Guédelon 

cover guedelon2

Une ancienne carrière de grès au milieu de la forêt de Guédelon était le lieu idéal pour mettre en place cet énorme chantier médiéval de construction d’un château fort. Le sol est riche en terre sableuse, utilisée dans la composition du mortier, la « colle » qui permet de sceller les pierres entre elles. Pour fabriquer ce matériau, on mélange sable, eau et chaux (fabriquée sur place).

Fabrication de la chaux
Fabrication de la chaux

La terre argileuse, également présente, est utilisée pour fabriquer les tuiles et les carreaux de pavement pour le château. On trouve aussi, sur place, des pigments comme l’ocre et l’hématite. D’autres matières premières, comme l’eau et le bois se trouvent, ici, en abondance.

Il ne reste plus qu’à exploiter la force animale et humaine. Heureusement pour les travailleurs, ici la les horaires et le conditions de travail sont celles d’aujourd’hui !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La cage à écureuil (une grue). Les hommes rentrent et marchent à l’intérieur pour soulever un poids avec un système de poulies

muro

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détails de techniques de construction

IMG_20160715_123224 IMG_20160715_123237 IMG_20160715_123602

IMG_20160715_123607 IMG_20160715_160113 IMG_20160715_160142

IMG_20160715_170757 IMG_20160715_170846   OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le château fort

Voyons quelques parties du château.

La tour de la chapelle (vue depuis la carrière)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La tout maîtresse

mai2

Le chemin de ronde, avec les créneaux et les merlons (vu de l’intérieur du château )

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le logis seigneurial (vu de l’intérieur du château)

IMG_20160715_123734

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le salon guedelon
Le salon
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un couloir
Les decorations
Les décorations

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Des toilettes médiévales
Le village 

Autour du château un petit village, où se trouvent les artisans, a été construit . Nous avons :

Les tuiliers

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les forgerons

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
En premier plan un four pour extraire du métal (fer) à partir du minerai

Les tailleurs de pierres

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les bûcherons

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’atelier des couleurs

Herbes pour teindre les tissus
Herbes pour teindre les tissus
Les herbes sont cultivées ici
Les herbes sont cultivées ici
Laine de mouton filée et teinte à Guédelon
Laine de mouton filée et teinte à Guédelon

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pour les peintures murales
Pigments minéraux pour les peintures murales

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le talmelier (nom du boulanger au Moyen Âge)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

… et bien d’autres métiers.

La forêt et le moulin hydraulique 

Pour accéder au moulin, on sort du petit village et on rentre dans la forêt de Guédelon, un site protégé est classé refuge pour la Ligue de Protection des Oiseaux.

Digitale pourpre (Digitalis purpurea)
Digitale pourpre (Digitalis purpurea)
Bousier (Geotrupes stercorarius)
Bousier (Geotrupes stercorarius)
Limace (Arion rufus)
Limace (Arion rufus)

Le moulin, construit selon un model du Moyen Age, est construit en partenariat avec l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) dans une démarche d’archéologie expérimentale. Au moment de ma visite, il y avait des travaux de réparation en cours : le mauvais temps des jours précédents l’avait endommagé.

moulin

mulino

L’archéologie est-elle une science ? Réponse d’un expert

Depuis longtemps je me posais cette question. Ma visite à Guédelon m’a donné l’occasion de réfléchir sur le sujet. Pour avoir la réponse d’un professionnel, j’ai posé la question à  Jean-Olivier Gransard-Desmond, archéologue indépendant, chercheur associé au CNRS et président d’ArkéoTopia, une association née pour vulgariser la recherche archéologique auprès du public. Voici sa réponse.

Pour répondre à cette question, il faut commencer par définir autant que possible ce qu’est une science, ou plutôt une discipline scientifique : si la science est une (c’est le regroupement de toutes les disciplines permettant d’expliquer le monde qui nous entoure), les disciplines sont multiples (biologie, physique, archéologie, géologie, etc.). Ainsi une discipline scientifique se caractérise par un objet d’étude et une méthode fondée sur une analyse objective des données.

Un scientifique doit fournir à la communauté non seulement ses résultats, mais également les moyens qu’il a employés pour les obtenir, afin que la communauté puisse les critiquer. À ce titre, l’archéologie est une discipline scientifique. Son objet d’étude porte sur les objets fabriqués par l’être humain.

Sa méthode, pour faire simple, relève des étapes OPHERIC (Observation, Problématisation, Hypothèse, Expérience, Résultats, Interprétation, Conclusion), ce qui permet au scientifique d’être prédictif et donc de confirmer ou non la validé de ses hypothèses. (La réalité de la démarche scientifique est bien plus complexe par rapport à cette définition).

Exemple. Le travail de l’archéologue bénévole Jean-Pierre Houdin sur la pyramide de Khéops représente un modèle de travail scientifique.

Cependant, pour des raisons historiques, tous les archéologues ne suivent pas cette façon de faire. Donc, si l’archéologie est une discipline scientifique, tous les archéologues ne suivent pas une méthode scientifique. Une des principales raisons en est que l’expérimentation, avec ses protocoles et ses biais à éviter, n’est toujours pas enseignée à l’université.

Pour en savoir plus

Un documentaire d’ARTE :

L’archéologie, science ou domaine de recherche ? 

8 réflexions au sujet de « Guédelon, un chantier médiéval »

  1. Magnifique la reconstruction de ce château médiéval. bien sûr que si l’archéologie est une discipline scientifique comme tu l’as expliquée et c’est passionnant. merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *